lundi 22 février 2010

Extrémités

Je ne pensais pas me rendre jusque là.

Depuis quelques temps, en fait depuis une période de temps équivalente à la date où j'ai décidé de rompre avec Rôdeur, certaines personnes ayant la maturité approximative d'un enfant de 12 ans {et l'ortographe d'un illettré de 6 ans} laissent des commentaires rageux sur mon blogue. Le geste est simple : je supprime et plus rien. Mais ça me reste tout de même en tête et le temps que je puisse supprimer lesdits commentaires, d'autres peuvent les voir. Ces commentaires font des présomptions agressives sur les motivations derrière mes messages, révèlent des pensées hargneuses à mon égard et sont tout simplement désagréables. Quand je suis mentalement à bout parce qu'un de mes amis ne va pas bien et parce que mon amoureux a des problèmes et que je le supporte du mieux que je peux, recevoir des commentaires remettant en question ma fidélité n'est aucunement amusant.
En fait, ce n'est jamais amusant et c'est difficile de croire que des gens sont capables d'y trouver un quelconque plaisir.
Je me suis alors dit qu'avant de faire une mise en demeure pour harcèlement psychologique, l'option « Validation des commentaires » était à envisager. Donc, voilà.
Désolée pour ceux que ça peut bloquer dans leur désir de me laisser des commentaires. Mais y'a des limites à tout.



mille après mille - fred pellerin

3 commentaires:

Noisette Sociale a dit…

C'est vraiment moche comme situation...

Je ne comprends pas trop leur motivation mais avec l'anonymat sur le web, je ne m'étonne plus de rien.

En espérant que ça cesse!

La Brunette a dit…

Y'a des gens qui ont des vies vraiment minables pour vouloir gâcher celle des autres.

:(

-Big mama Moton corporation a dit…

Ça vient juste de m'arriver, c'est fascinant.

.et lis Nikolski svplaît!