jeudi 28 janvier 2010

Thomas Fersen

Je crois que je ne pourrai jamais assez remercier mon enseignante d'Initiation à la Chanson, celle qui m'a enseigné Littérature québécoise. Grâce à elle, j'ai découvert mon nouvel amour musical : Thomas Fersen. Cela fait plus d'une semaine que je ne fais que chercher des informations sur lui, des vidéos de ses spectacles, des extraits de ses albums. Je suis en amour avec sa voix parfois rauque et douce, avec ses vers drôles et décalés, avec sa musique qui mêle trop de genres pour être correctement décrite. De l'électro, du violon, du ukulele, de la guitare, de l'accordéon, du piano... Un beau n'importe quoi qui me fait sourire et rêver. J'ai ses chansons dans la tête et sur les lèvres. De plus, mon enseignante m'a prêté un de ses albums, Pièce montée des grands jours, emplissant mon coeur de joie.
Et, actuellement, mon appartement de musique.
Je ne ferai pas de critique sur lui, dans Le Crabe. Je sais que je ne serai pas objective... sa musique est trop parfaite à mes oreilles.




diane-de-poitiers - thomas fersen

4 commentaires:

Maélie a dit…

je ne me souviens plus du titre de celle qu'une de mes amies a joué au piano à secondaire en spectacle il y a 3 ans et que j'accompagnais.. ça parlait d'une poupée.. ou d'un scarabée? bref, c'était bon!

Roux a dit…

D'une poupée et d'un scarabée même. C'est cosmos la chanson.

Marco a dit…

Moi, je l'ai découvert vraiment il y a deux ans et j'aime trop aussi !! Il fait des concerts au Québec parfois, tu auras sûrement l'occasion de le voir. Bise de France. Marco.

Anonyme a dit…

Merci, tu viens de me le faire connaître :)