samedi 23 janvier 2010

« Faut avoir du muscle, pour faire de la perche. »

Quelle journée.
Aujourd'hui, le collectif de cinéma du cégep avait une journée de tournage, mais point de perchiste. Généreuse et présente à Gaspé pour cette fin de semaine, j'ai offert mes services, bien que je n'aille perché qu'une fois auparavant.
Donc, malgré le fait qu'il y avait un party la veille, que c'était samedi matin et que je n'avais dormi que cinq heures, je suis arrivée à huit heures du matin au lieu de tournage. Armée de café, de beignes et de pizza même pas végétarienne {que j'ai épurée de tout son pepperoni sous le regard coupable du responsable de la pizza}, j'ai tout fait. J'ai capté le son debout sur un escabeau, la perche tenue à bout de bras, tout comme je l'ai fait couchée à terre, barbouillée de poussière et de saleté. J'ai faillit périr d'une intoxication au monoxyde de carbone {faire fonctionner une voiture dans un garage fermé sans ventilation ; notre meilleure idée à ce jour}, gelée par le froid de la place... et de rire. Une merveilleuse complicité avec les comédiens et l'équipe technique, des blagues de personnes fatiguées, des commentaires cocasses et des positions farfelues à faire sourire n'importe qui. S'asseoir à deux sur une chaise pour jouer sur un iPod Touch, dessiner comme des enfants de six ans, manger trop de beignes chimiques et s'amuser.
Actuellement, j'ai envie de mourir. Mes épaules sont douloureuses, mes jambes me font souffrir et je suis totalement épuisée, mentalement parlant. Mais j'ai adoré mon expérience ; prendre le son est vraiment bien, sympathique, et mon enseignant a apprécié ma technique et la vitesse avec laquelle je me suis mise à l'aise avec la perche.
J'y retourne donc demain ; la grasse matinée ira à une autre journée. J'ai encore plus agréable à faire.



le chat botté - thomas fersen

2 commentaires:

La Brunette a dit…

C'est vrai que c'est difficile comme job!
Tu as vraiment l'air de te plaire dans ce domaine..!

Fille Imparfaite a dit…

@La Brunette : C'est difficile, mais ô combien agréable !