jeudi 24 décembre 2009

Fermeture définitive

Je viens de vivre une expérience assez cocasse {enfin, quand on la vit}.
4 H 00 AM : je reviens de chez le Requin. On avait envie de se voir, pour pouvoir se dire un tas de niaiseries, se chatouiller comme des imbéciles et s'agacer un peu. C'est vital pour notre survie {même si, selon Chevreuil, je pourrais aisément me passer de sa présence dite nocive}. Donc, je suis au volant de la voiture de Mère Imparfaite, mon iPod joue du John Butler et tout va bien, la vie est belle.
Rendue à environ quinze minutes de chez moi, tout se ferme.
Les lampadaires, les lumières de Noël, les lumières des maisons, les affiches, TOUT. La seule lumière existante est celle qui s'échappe de mes phares de voiture. Et ce fut ainsi pendant trente jolies minutes. Quinze minutes pour revenir chez moi, puis quinze autres pour me retrouver à tâtons dans ma maison, trouver une lampe de poche dans le garde-manger et arriver à ma chambre... en même temps que la lumière revenait.
Génial.
Je soupçonne la pluie, la neige, le vent et tout ce qui fait de notre hiver une merveille.

J'ai tiré une grande conclusion de cette expérience.
Si les bars ferment à 3 heures du matin, bien la Gaspésie, elle, ferme à 4 heures du matin, la veille de Noël.




pourquoi - les respectables

1 commentaire:

La Brunette a dit…

Ouais et la Gaspésie reste fermée pour une partie de la journée...! Grrr! Au moins, on aura pas un Noël à la chandelle... Du moins, je l'espère!