dimanche 11 octobre 2009

Égocentrisme (ou pas)

La Brunette m'a donné envie de faire la même chose qu'elle.
De mettre à jour la présentation de mon blogue, chose que j'aurais dû faire lorsque j'ai fêté l'anniversaire de cet espace.
Espérons que l'an prochain, je n'oublierai pas de le faire.

Je m'appelle Frédéricke. CKE. Mais tout le monde m'appelle Fred, sauf quelques personnes. Ma famille, quelques enseignants, des amis de la famille, un garçon. Il paraît que mon surnom fait trop masculin, mais je l'aime. J'ai 18 ans. Et demi. J'ai deux parents, deux frères et une soeur, tous les trois plus jeunes que moi. Et oui, je les adore, je les admire, je les aime de tout ce que je peux aimer. Je suis célibataire et je m'en fous un peu, car comme dirait ma Grand-Mère Imparfaite, vaut mieux être seule que mal accompagnée. Je suis Gaspésienne et fière de l'être, je vis à Gaspé pour des besoins de scolarité et je ne sais pas dans quelle ville je vais aller quand le temps de l'université sera venu. Je suis une brunette, j'ai des lunettes because je suis hyper myope et méga astigmate, j'aimerais être plus grande, j'ai le rire et le sourire faciles. J'ai peur du jugement des autres, mais j'ai appris à surmonter ma timidité. Parfois, c'est difficile, mais je ferme les yeux et j'avance. Mes parents lisent mon blogue. Et ma soeur. Et mes frères. Et mes amis. Et parfois, j'ai peur, mais je ferme les yeux et j'écris.
Parfois je pleure, aussi.

J'ai fait une année en Sciences de la Nature, au cégep, avant de changer pour Arts, Lettres & Médias. Et je dois dire que ce fût une des meilleures décisions de ma vie. J'adore cela, je suis heureuse. Parfois, je regarde ma meilleure amie plongée jusqu'au cou dans les Mathématiques, dans les formules chimiques et les problèmes de Physique, et ça me manque. Mais au fond, non. Ne me manquent pas les crises d'angoisse, les nuits d'insomnie, les pleurs, l'incompréhension et la peur. Plus tard, j'aimerais être écrivain. Écrivaine. Auteure. Être lue. Mais comme toujours, j'ai peur. Peur d'être jugée, qu'on n'aime pas ce que je fais. Mais je vis pour mon écriture, dans mon écriture.

Sinon, je serais enseignante.
Traductrice.
Correctrice.
Amante.
Mère.
Voyageuse.
Nutritionniste.
Amoureuse.
Épanouie.

Je sais tricoter, faire des intégrales, j'adore lire, je n'écoute pas la télévision, je préfère le football au hockey, je suis une maniaque de thé et de tisane, j'ai toujours envie de faire du kayak et de la raquette, je n'aime pas le désordre, je suis végétarienne et je dors avec un ours en peluche.
J'ai peur des papillons, du noir, de la mort des autres, du vide.
Je me rappelle toujours des livres que je n'ai pu finir ; j'ai trop lu pour me rappeler des autres.
Chronoreg, La Petite fille qui aimait trop les allumettes, L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux et Le Seigneur des Anneaux.
Je veux finir mon DEC en Sciences de la Nature, apprendre le tango et le violon, parler couramment italien, ne plus être allergique aux ananas, écrire un livre, faire le chemin de Compostelle avec mon grand-père Imparfait et ne plus me compliquer inutilement la vie.

J'aimerais que ceux que j'aime soient heureux et vivent comme ils l'entendent.




too much love will kill you - queen

3 commentaires:

Maélie a dit…

tu devrais vraiment finir La petite fille qui aimait trop les allumettes. genre.. vraiment!

Fille Imparfaite a dit…

J'ai tellement pas accroché à ce livre-là ! J'me sentais coupable de ne pas le lire.

Maélie a dit…

haha je comprends, la plupart de mes potes l'ont arrêté à la huitième page. mais quand tu prends le temps, il se lit bien, faut juste pas que tu essaies d'embarquer à mort, fait juste lire !