mercredi 14 octobre 2009

Débat des candidats

Vu que cette année je vote, je suis allée au débat des candidats à la mairie de mon village.
C'est sûr, ce ne sont pas les élctions fédérales, mais ce sont tout de même des élections.

Et après avoir vu le débat, je peux dire que tous ceux qui trouvent que les débats entre candidats sont ennuyants ne savent pas s'amuser.

Une heure et demi à entendre des gens se cracher dessus, se faire des coups bas de façon plus que publique {la radio locale transmettait le débat en direct}, s'insulter, s'interrompre et faire tout sauf se respecter... ça vallait le déplacement. Des candidats qui préfèrent mener une campagne négative en descendant leurs adversaires au lieu de se monter, qui attaquent les projets des autres au lieu de questionner et de demander des éclaircissements, qui se permettent de revenir sur des évènements poussiéreux pour mieux piéger, ça vallait le déplacement.

Mais, au fond, est-ce que je sais vraiment pour qui je vais voter ?

Personnellement, j'étais tout simplement scandalisée de cette attitude. J'ai toujours aimé la politique. C'est intéressant et enrichissant. Mais moi, je voulais connaître des projets, avoir des précisions sur ce que voulaient faire les candidats ! Pas savoir ce qui avait été fait de mal avant, ni assister à une séance de règlements de comptes. Je m'agitais dans mon siège tellement j'avais envie de parler, mais que je devais me retenir.
Soyez un peu adultes, enfin.

La conclusion de cette soirée a été quand je suis allée voir le maire actuel de mon village, à la fin du débat. Histoire de lui demander cela faisait combien de temps qu'il était retraité de l'enseignement, de façon plus spécifique de l'enseignement du français.
Parce que depuis ce temps-là, comme je le lui ai fait remarqué, le mot « argent » ne s'accordait toujours pas en genre et en nombre, donc l'expression « des argents » n'était toujours pas acceptée.

Moi, baveuse ?
Juste un peu.




closer - ne-yo

1 commentaire:

La bête a dit…

Héhé, priceless ta question. :)

Du peu que j'ai pu voir, c'est ça la politique: des débats en bas de la ceinture. C'est sans lien réel, mais ça me rappelle une citation de von Bismarck: "Les lois, c'est comme les saucisses, vous ne voulez pas voir comment c'est fait."