mercredi 5 août 2009

En allant aux vues

J'ai une parenthèse personnelle à faire au sujet des cinémas.

Pour moi, aller au cinéma, c'est une belle sortie. J'adore aller au cinéma. M'asseoir dans les sièges capitonnés, qui exhalent cette petite odeur particulière, regarder les affiches en repérant les moindres détails, goûter le maïs soufflé et le comparer à celui que je faisais, m'asseoir pour voir les bandes-annonces, le film et le générique final. J'aime y aller seule, pour me retrouver avec moi-même et mes sourires rêveurs, ou bien accompagnée, pour rire et partager mes commentaires.

Dans la même journée, je suis allée au Cinéplex Odéon et au Clap.

Et je crois que même si j'avais vu un film merdique au Clap, j'aurais nettement préféré l'endroit.

Les Cinéplex, ce sont des machines. Il y a des milliers de salles, donc des milliers de gens. Trop de choix pour la nourriture, des portions immenses, un glacier, une pizzeria, un café, des arcades, etc. Je me perds. Et la salle ! Les salles ! Elles sont immenses, faites pour emmagasiner un maximum de gens. Tellement de bruits, de sons, de tout.
En fait, dans ce genre d'endroit, je ne me sens pas bien.
Un peu comme un numéro, un client de plus. On sourit machinalement, on ne se trompe pas.
Tandis que Le Clap, ha ! Six salles pas bien grandes. Un projectionniste et des vendeurs de maïs soufflé habillés comme bon leur semble, pas avec un inutile uniforme. La petite odeur de synthétique des sièges, mêlée à celle du maïs au beurre. Les affiches bien éclairées, les petites tables pour attendre, la salle de projection quasi accessible. Le projectionniste et son joli sourire timide, le garçon de la billeterie bien gentil avec moi, l'attente.
J'étais bien.

Peut-être parce que ça me rappelle mon cinéma.
Mais j'ai aimé.

Ah, et les films étaient bons.
Ça rattrape un peu le Cinéplex, ça magnifie le Clap.



tainted love - soft cell

1 commentaire:

RÔDEUR a dit…

j'veux allé voir un film avec toi
il le faut !