jeudi 27 août 2009

Coupe des Départements

J'ai vécu une des journées les plus fatiguantes de ma vie.
Fatiguante, mais géniale.
Tout simplement parfaite.

Vu que j'avais passé ma nuit à faire le party au 31, je n'ai dormi que peu. Trois heures, si je calcule bien. Trois heures, alors que j'étais en boisson, je précise. Pourtant, dès mon réveil, j'étais fraîche et dispose, dans une forme monstre. Coloc Mystère était à terre de me voir aussi joyeuse, mais ce n'est pas important. Faut dire que le soleil commençait à sortir et que je savais que j'allais avoir du plaisir, alors, j'avais tout pour être de bonne humeur.

Vers 9 heures, c'était la réunion des Arts & Lettres.
Et sérieusement, je crois que je me suis vraiment fait des amies.

Ça fait quelques jours que je passe avec ces demoiselles et je peux dire qu'elles sont tout à fait dans mon genre. Des filles drôles, prêtes à tout et n'ayant pas peur du regard -enfin, pas trop. Des filles prêtes à se faire bodypainter à peu près n'importe quoi, à prendre des poses folles pour rire, à crier, chanter et danser en toutes circonstances. Alors, imaginez le plaisir que j'ai eu ! Ma matinée a été plus qu'amusante, vu qu'on essayait différents rythmes sur les tambours, entre deux séances de crayonnage sur corps offert. Nous avions fière allure et nous avons montré aux autres départements que notre cohorte d'Arts & Lettres (ou de Stars & Lettres, comme nous disions) avait de quoi surprendre,

En après-midi, Coupe des Départements. Une course de rabaska plus qu'éprouvante. Essayez de ramer à contre-courant, après avoir fait un départ assez merdique, avec un vent de face trop fort et de l'eau salée dans les yeux. Une chance que nous étions jumelés avec Maintenance éolienne, sinon, nous serions morts. Oui, j'ai pagayé. C'était... quelque chose, mettons.
Puis, la course de radeaux, avec notre magnifique radeau très artistique et fait de styromousse, plus notre pagaie à rayures de zèbre.
Une merveille.
Et le scrapbook aussi était bien, si je me rappelle bien.

En conclusion, nous sommes troisièmes, sur le podium.

Ensuite, le reste se passe assez rapidement. Plage avec les copains, snowbirds pour le plaisir de nos yeux, hot-dogs qui ne bourrent aucunement mon estomac, et spectacle de Daniel Bélanger que je n'ai pu supporter bien longtemps. Toute la fatigue de ma journée venait de tomber sur moi comme une masse.

Que dire ?
J'avais un coup de soleil, qui est d'ailleurs encore là, qui me formait les mots « Arts et Lettres » dans le dos. Une merveille.
J'avais mal partout. Mes jambes souffraient d'avoir marché en sandalettes toute la journée, mes bras d'avoir ramé assez violemment en rabaska.
Je venais de me laver d'une couche de sel de mer et de maquillage d'Halloween.
J'étais debout depuis quinze heures, mais je n'avais que trois heures de sommeil dans le corps.
Je n'avais plus de voix d'avoir trop crié et rit.

Je suis sûre que si j'avais bu une bière, je serais probablement tombée raide morte sur le plancher du Chapiteau, assomée par la fatigue et l'alcool. Heureusement, j'ai eu la brillante idée de m'abstenir de boire. Et les gens qui me voyaient s'abstenaient également -ça se voyait, mettons, que je n'étais pas d'humeur à faire la fête.

Donc, je me suis couchée.

J'ai dormi.
Et ça a fait du bien.




roses are red - aqua

Aucun commentaire: