samedi 22 août 2009

Ciseaux

Aujourd'hui, pour la première fois, j'ai coupé des cheveux.
Je veux dire, des cheveux autres que les miens et ceux de mes poupées, dans ma folle jeunesse.

Voyez-vous, Soeur Parfaite a une magnifique crinière de boucles. Que dis-je, crinière ? Une forêt dense, épaisse, toute en boucles rousses et châtaines, indomptable et splendide. Des milliers de femmes tueraient pour avoir une telle chevelure, alors qu'elle échangerait ses cheveux pour mes longs tifs raides et banalement bruns.
Les femmes ne sont jamais contentes.
Il apparaissait que la demoiselle avait besoin d'une coupe, mais pas de coiffeuse à l'horizon.
Alors, qui a été déléguée à la tâche de passer le ciseau dans la tignasse de mademoiselle ?

Hé oui, c'est Bibi.

Je suis étonnée de moi-même.
Parce que j'ai bien fait ça !

D'accord, ce n'est pas très professionnel, mais au moins, c'est égal. Pas de mèches dramatiquement courtes, ou coupées à l'aveuglette. Sa frange n'est pas trop courte, moi ayant même réussi à la faire dans un joli dégradé en pente de ski, comme elle aime. Et puis, pour une première expérience, j'avais réellement peur de manquer mon coup et que Soeur Parfaite soit obligée de faire son entrée au secondaire avec une perruque.

Donc, si, prochainement, j'ai des demandes pour couper gratuitement, que ce soit une frange trop longue ou une masculine chevelure un peu longuette sur les bords...

... je peux dire oui !




home is where the heart is - john butler trio

Aucun commentaire: