vendredi 31 juillet 2009

Tout s'explique

Je dois le dire.

Maudit que j'aime pas avoir mes règles.

Je préférais nettement les effets secondaires de mes médicaments, qui créaient chez moi une aménorrhée. Je sais, à mon âge, ce n'est pas conseillé, mais je vivais très bien avec cela. Mais là, comble de bonheur, ça a recommencé.
Ma joie est incroyable.
J'ai mal au ventre, au coeur, à la tête, mes vêtements me font mal et amplifient mon mal de coeur. La position la plus confortable est couchée en position foetale, dans un environnement ni trop chaud, ni trop froid, avec le moins de vêtements possible. Soit j'ai envie de manger comme une enragée, soit la seule vue de nourriture suffit à me tuer. Je sais que mon voyage chez les Néo-Brunswickois est mis en danger, parce que je suis incapable de conduire dans ces temps-là. Les deux dernières fois, je pleurais au volant, la douleur étant insupportable. Je sais que mon périple jusqu'à Québec sera laborieux et que je vais devoir me bourrer de Naprosyn pour survivre.
Et encore.
Les médicaments ne font à peu près pas effet sur moi.

En tous cas.
Ça explique mon humeur des derniers jours, mes crises de larmes injustifiées, mes douleurs corporelles et mon manque d'envie de m'égarer avec Rôdeur.

J'ai envie de mourir.



sex bomb - tom jones & mousse t

Aucun commentaire: