lundi 29 juin 2009

Nouvelles sur le pouce

Pauv' Rôdeur.

Il ne pouvait pas prévoir que j'allais bien aimer faire du pouce et que j'allais vouloir réitérer l'expérience pour pouvoir retourner chez lui. Voyons, faire de l'exercice et se déplacer à coût nul, n'est-ce pas parfait ? On a les services de covoiturage et de transports en commun que l'on peut, en Gaspésie... De plus, en tant que jeune fille à l'allure parfaitement normale, je suis une bonne représentante de la catégorie "elle, je prends une chance de l'embarquer dans ma voiture".

Sisi, c'est ce qu'on m'a dit. Que j'avais l'air normale, que les filles étaient moins craintes que les garçons, que c'était moins à risque, que je n'avais pas l'air d'être du genre à sortir un couteau de ma veste à l'effigie de l'équipe de football de mes frères.

De plus, comble de bonheur, je me suis rendue très rapidement à l'endroit désiré, autant en montant qu'en descendant. Peut-être que mes chauffeurs dépassaient légèrement les limites de vitesse, mais je suis arrivée à bon port en un laps de temps plus que raisonnable. Le tout avec, plus souvent qu'autrement, des chauffeurs bavards et sympathiques.
Tous des hommes, évidemment.

Pauvre Mère Imparfaite aussi, finalement.



strength of the world - avenged sevenfold

4 commentaires:

Crachapelle! a dit…

Je rêve du jour ou ça deviendra accepté socialement...

Fille Imparfaite a dit…

Je peux maintenant te suivre dans cette pensée.

Anonyme a dit…

non mais tu vois tu peux partir plus tard de chez moi !
maintenant que tu a essayée

R^.

j'ai peur que tu y prenne trop gout! et de rencontré du monde que j'aime pas...

Fille Imparfaite a dit…

On ne sait jamais, chaton, quand les gens se décideront à ne pas embarquer les gentilles pouceuses... la vie est imprévisible.