mercredi 1 avril 2009

Zélée

Travail de Philosophie. Mille mots à faire, en tout, sur une période d'un mois. Le thème ? Mettre en évidence trois axes de la philosophie nietzschéenne et donner son opinion sur les trois axes développés.
J'ai évidemment attendu à la dernière minute pour le faire, quoique j'étais très inspirée. J'ai voulu faire de tout : du dialogue, du théâtre, des pensées, des chroniques, des journaux, etc. Je me suis finalement décidée pour un hybride entre un texte narratif et un texte explicatif, les deux méthodes se mêlant au fil du récit et des points abordés. Alors qu'une fille de ma classe a consacré pas moins de 40 heures sur ce projet, qui compte pour 30% de notre session, j'ai peut-être consacré au maximum quatre heures sur l'écriture de mon travail. En comptant dans ce temps la recherche dans mes livres de référence, à savoir un livre sur Nietzsche, Aliss de Senécal et mes connaissances de Bernard Werber.
Conclusion de tout cela ?

J'ai fait 4300 mots.
Moi, faire du zèle ? Non, je dirais que j'avais l'inspiration forte.



sway - pussycat dolls

4 commentaires:

Croquette a dit…

T'es un samouraï.

Bernard Werber pour parler de Nietzsche? Ihhhh, chapeau.

Trois axes de la pensée de Nietzsche? Division stupide. La pensée de Nietzsche est indivisible.

Hispong Elbayne a dit…

Pouaah!
4000 mots!

Fille Imparfaite a dit…

@Croquette : Sa notion d'homme éclairé, le 5ème stade, rejoint celle de Surhomme.

Disons trois axes que j'ai fini par relier, car tout est relié, chez Nietzsche.

@Hispong : Avoues que tu es impressionné par ma folie :p

Croquette a dit…

Ohlà, je ne suis pas d'accord avec toi. Étant moi-même un surhomme, je peux te dire que je ne m'identifie aucunement aux élucubrations de notre tamanoir français!

Blague à part, j'aime bien les livres de Werber, mais disons que sa philosophie est assez de bas étage, même s'il se prend pour un grand sage.