mardi 21 avril 2009

Réflexion

Les Sciences de la Nature, ou ce programme qui me remet chaque fois en question quand je sors de mon cours de Philosophie et que je me dirige en Calcul Intégral, histoire de ne rien comprendre à ce que mon enseignante raconte.
J'aime ça, mais je suis incapable de performer. Ou en tous cas, d'obtenir des notes satisfaisantes. Je trouve cela intéressant, mais j'ai de la difficulté à tout relier ensemble et à mettre en pratique la théorie. J'apprécie réellement ce qu'on m'enseigne, mais je ne cesse de m'interroger : à quoi cela va-t-il me servir ?

Calculer l'accélération d'une voiture dans une courbe. Balancer une équation. Faire une intégrale de fonction sinusoïdale.

J'aime.
Mais ce n'est pas ce que je veux faire.

Et même pour les fous qui ont en tête de se diriger vers le domaine de la science : est-ce que tout ce qui a été appris va servir ? Il va toujours un moment où les acquis théoriques se perdront et deviendront des "Aaaah, oui, j'ai vu ça, au cégep..." Le médecin se rappelle-t-il de ses techniques d'intégration ? Je ne crois pas. Et outre Père Parfait, qui est plus décourageant qu'encourageant je ne vois pas qui.
Ou, comme j'avais dit une fois, "Les Sciences de la Nature, ou le programme dans lequel tu apprends des notions abstraites qui ne te serviront à rien". En un sens, je n'avais pas tort. Mais pas totalement raison.

Parce que quand toute la théorie sera effacée, il restera la méthode de travail, la méthode scientifique et l'acharnement à la compréhension.



sexy results - death from above 1979

4 commentaires:

La bête a dit…

Même pendant le bacc, il y a énormément de matière qu'on apprend mais dont soit on ne se rappellera plus, soit ça ne servira pas vraiment. Néanmoins, c'est bon pour le background de tes connaissances et, évidemment, pour le développement de la méthode et de la pensée.

Croquette a dit…

Attention, Fred. Tu deviens lucide et c'est vraiment mauvais pour la santé mentale. Ferme les yeux, bouche-toi le nez et fonce, c'est le seul moyen de s'en sortir.

Émilie a dit…

C'est vrai, il y a plein de notions qui se perdent dans les dédales de notre cerveau. Cependant, tout ce qu'on apprend nous amène à développer notre pensée et c'est ce qui est important. Peu importe le programme dans lequel on étudie, on tente d'ouvrir notre esprit. Il arrive alors parfois des moments magiques de compréhension subite, une espèce de lucidité qui arrive sans prévenir qui semble intégrer plein de matière que l'on croyait oubliée. ça s'éclipse souvent, mais on reste avec le sentiment d'avoir un peu mieux compris la vie..! Alors vive le cegep et les science nat! lol!

Fille Imparfaite a dit…

@La bête : contente de savoir que tu penses de la même manière que moi, surtout que tu travailles justement dans le domaine scientifique =)

@Croquette : Je vaincrai !

@Émilie : Je suis d'accord :) Les études aident à faire "ouvrir" notre esprit et à acquérir une façon d'apprendre. Au cégep, on apprend à apprendre...