vendredi 17 avril 2009

Pas besoin de noms ; les concernés se reconnaîtront

Tu me donnes mal à la tête, chéri.
Tu me donnes envie de fuir, de me sauver, de courir. J'ai de la difficulté à respirer, parfois, et ce n'est pas cela que je veux. Je suis bien, avec toi, ne m'étouffe pas ! J'aime tes bras autour de moi, pas ta jalousie qui m'enferme. Tu fusilles du regard mes amis qui te semblent trop près de moi, tu poignardes d'un coup d'oeil mon futur colocataire, tu massacres de tes yeux mon club des exs, tu ne veux qu'une chose : me garder pour toi.
Tu sais, enfermer le vent, ça ne se fait pas.
Tu n'es pas le premier qui joue au possessif et au jaloux avec moi. Il y a eu lui et elle, qui ont fait des leurs pour me garder à eux. Et si je reste encore avec elle, si elle est encore dans mon coeur, lui est par contre parti bien rapidement. Tu le sais, je te l'ai dit, tu as été averti.

Tu ne peux même pas plaider l'ignorance, merde.

Laisse-moi respirer.



oh what a night - billy joel

Aucun commentaire: