samedi 21 mars 2009

Faits divers 21 mars

  • Je crois que je ne retiendrai jamais que je ne dois pas mettre ma chemise blanche dans le sèche-linge, car elle va irrémédiablement rapetisser et je vais devoir m'en acheter une nouvelle. Je suis incorrigible.
  • Je me suis encore acheté un livre. Je suis désolée, mais Harlan Coben m'aura toujours.
  • C'est fou comme ça descend rapidement, l'argent d'un compte de banque. C'est définitif : il me faut un emploi cet été et que je me fasse rembourser le diable à électroménagers que Père Parfait voulait que je lui achète.
  • Proposer d'envoyer des livres à un blogueur dans le besoin, c'est plus qu'une B.A. ; sauver la vie de quelqu'un, ça na pas de prix.
  • Soeur Parfaite, au monstre-chien : Si tu montes, j'te tue. Moi : Tues-le, tues-le ! Pour une fois que nous sommes d'accord sur une chose.
  • Épargner les yeux des RPGistes en concoctant un design et un CSS en deux temps trois mouvements à un forum dans le besoin, c'est plus qu'une B.A. ; sauver la vie de pauvres innocents, ça n'a pas de prix.
  • J'adore constater que ma famille a des difficultés avec Léo, a.k.a. le monstre. Ça me confirme que j'avais raison de ne pas vouloir de chien.
  • Vivre en Gaspésie, voir les étoiles la nuit, savourer l'air pur et des paysages à perte de vue, ça a un prix : ne pas pouvoir aller aux renconters de blogueurs, aux spectacles intéressants et avoir une concentration étonnante de professeurs barjos dans un seul et même établissement.



duality - slipknot

4 commentaires:

Clovis a dit…

Sauver la vie des RPGistes, bon, j'imagine que c'est noble, mais un doute subsiste dans mon esprit... Même si techniquement, j'en suis un malgré mon inactivité dans ce domaine ces temps-ci.

Tuer le chien: tu as ma bénédiction. Ces bestioles sont le MAL. Le MAL.

Vivre en Gaspésie: le désavantage majeur, c'est le cinéma. J'aurais déjà vu Watchmen 15 fois si je demeurais à Montréal.

Pour les profs barjos, peut-être, mais dans mon cas il y a compensation au niveau de la langue maternelle. Je ne me plaindrai donc pas.

La Brunette a dit…

Le dernier point, je l'appuie fortement.

Oops, we're dead! a dit…

Les rencontres de bloggeurs me semble d'un ennui mortel. Les vrais rencontres, elles se font dans l'incongru, la surprise, la mort, le silence.

Fille Imparfaite a dit…

@Clovis : je t'aime, tu m'approuves dans ma haine des chiens. Et je suis d'accord pour le cinéma.

@la Brunette : Faut dire qu'il y a du vrai...

@oops, we're dead : à toi qui aime la littérature et donc probablement les proverbes latins, je te dis ceci : De gustibus et coloribus non est disputandum ;)