jeudi 19 février 2009

Simplicité volontaire du bonheur

Et il suffit d'un film de snowboard et d'un documentaire de Richard Desjardins pour me retrouver avec quelqu'un à embrasser avant mes cours.



tainted love - soft cell

3 commentaires:

La Brunette a dit…

:) !!!

Charlotte a dit…

De toute façon, je ne suis ni maladivement curieuse, ni fanne inconditionnelle de ton blog. (ironie, quand tu nous tiens)
Alors pourquoi est-ce que je me ronge les ongles en tapant du pied?

Fille Imparfaite a dit…

@Charlotte : Ce n'est pas quelque chose d'officiel, disons que c'est du... rôdage poussé.
Ne te ronge donc pas les ongles : tu risques d'arriver à l'os.