samedi 21 février 2009

Japonaiseries

J'adore cuisiner, mais une fois de temps en temps, c'est toujours bien de se payer un repas au restaurant, de dépenser pour se faire servir et savoir que c'est quelqu'un d'autre qui cuisine. Surtout quand le plat à consommer est quelque chose qui n'a pas été dégusté depuis longtemps.
Ce soir, je suis allée souper au Sushi Lounge avec Hairy.
Les sushis, c'est vraiment un péché mignon. J'ai goûté cela il y a deux ans et je suis tombée en amour avec ce plat. Il est simplement dommage de n'en manger qu'une ou deux fois par année, dans des occasions inattendues bien souvent. J'en profite chaque fois, savourant chaque bouchée. Je n'aime pas les crustacés et les fruits de mer, mais dans des sushis, je peux manger à peu près n'importe quoi, je m'en fous. Comme si les saveurs se mélangeaient et donnaient naissance à quelque chose qui est à cent lieues de ce que je suis habituée de goûter. Alors, ce soir, Hairy a osé m'inviter à aller croquer dans ces bouchées de riz, de légumes et de poissons, nous deux sachant en plus que Gran'Pa travaillait au restaurant ce soir-là.
Un plat de sushis pour deux, du poisson qui fondait sur la langue, un verre de vin rouge assez doux pour ne pas cacher le goût de ce que je mangeais, beaucoup de rires et de moqueries, un ami avec qui partager un bon moment.
Oui, ça a coûté un certain prix, mais ça vallait plus que la peine. Non, je ne ferai pas cela souvent, mais ça m'a fait du bien, que de déguster ce plat si apprécié et si rarement savouré. C'est quelque chose qui se perd, parfois, que de profiter de la nourriture.

Vivre pour manger et non pas manger pour vivre : c'est ma philosophie de vie.



give it all - rise against

Aucun commentaire: