dimanche 22 février 2009

Danser jusqu'au bout de la nuit

Cette nuit, première soirée au Campus.
J'ai eu trop de plaisir.

Cette soirée était prévue depuis longtemps, avec mes amis, qui avaient décidé de fêter ma majorité en me sortant pour la première fois dans cet endroit de débauche. Après une petite bière pour nous réchauffer, nous avons donc bougé jusqu'au bar. On m'a demandé mes cartes et j'étais presque fière de pouvoir les tendre au videur, qui m'a laissé entrer avec un sourire.
Notre petit groupe se composait de sept personnes, dont j'étais la seule représente du sexe féminin. Six mecs plus ou moins près de moi, pour un final d'un groupe plutôt cocasse. Un mec de Sciences Humaines, deux en technique de l'informatique, un TTA et deux Sciences Naturiens. De quoi faire rire n'importe qui, à l'entente de cette description.
Nous sommes partis de là vers 2h45, allumés, pleins de sueur et prêts à continuer à fêter.

Danser, Ô, mais danser ! Nous avons dansé sans s'arrêter pendant deux heures et demi, les gens nous regardant sans cesse. Parce que nous étions sept fous, sept personnes qui ne se gênaient pas dans leurs gestes. Toutes les figures de danse nous passaient par la tête et par le corps, du rap à la tektonik, avec un peu de salsa muy caliente, de mouvements robotiques, de solos de air guitar, des pas de sets carrés... n'importe quoi. On s'écartait de nous, on nous encerclait presque, les regards se promenaient sur nous.
J'avais trop de plaisir, je ne pensais pas à cela. Je suais, je riais, je me déhanchais, je déconnais, je laissais mon fou s'échapper. Mes deux petites bières n'avaient pas réussi à me tourner la tête, être en aussi bonne compagnie me suffisait. Encore plus à effectuer une activité aussi agréable, qu'on se le tienne pour dit. Même Rôdeur, qui n'était pas sûr d'apprécier cette sortie, a aimé cela.
J'ai déjà hâte d'y retourner.



do you only wanna dance - mya

5 commentaires:

La Brunette a dit…

j'aurais aimé que tu connaisses le Campus dans ces années de gloire, quand y'avait tellement de gens qu'on bougeait à peine!
on devient vite accro, je l'avoue! J'étais pareille l'an passée, alors profites en :)

Croquette a dit…

Le videur?
Pardon?

Le Doorman. Pitié. Le Doorman.

Fille Imparfaite a dit…

@la brunette : quand on aime danser, faut pas de gêner, faut en profiter :) Alors, c'est sûr que je vais suivre ton conseil.

@croquette : je dis toujours le videur. Doorman, non.

t4nne a dit…

J'me rapelle tellement à mes 18 ans quand j'étais sortie pour la toute première fois légalement et que le doorman ne m'avait pas carté.. J'étais tellement déçue que mon amie l'a supplié de le faire en voyant ma face tristounette :P

Fille Imparfaite a dit…

@t4nne : Quand je suis allée acheter de la bière, vendredi, et que le mec ne m'a pas cartée, j'avais envie de lui demander de le faire tout de même xD