dimanche 8 février 2009

CégepS en Spectacle

Comme c'était génial.
Neuf numéros étaient en compétition, en provenance du campus de Gaspé, de celui des Îles-de-la-Madeleine et de celui de Carleton. Neuf groupes d'artistes qui, vraiment, avaient de quoi surprendre. Agréablement, même. Toute la salle était captivée par ce qui se déroulait sur la scène, par l'excellence des numéros.
J'ai eu un coup de coeur pour l'auteure-compositeure-interprète des Îles, qui a réussit à presque faire pleurer Chevreuil et moi avec sa composition au piano. La demoiselle qui dansait, plus liane enflammée que jeune femme, a eu de quoi faire baver tous les hommes et me faire envier son habile roulement de hanches. Quant à la jeune fille de l'île de la Réunion, celle qui a raflé trois des quatre prix présentés, son numéro de théâtre comique a encore fait fureur. Même si le Werewolf a eu l'occasion de nous faire honte en répondant "Oussama ben Laden" à une des questions posées par la comédienne, d'une voix forte qui nous a fait nous rentrer dans nos sièges. Une chance que le ridicule ne tue pas.
Pendant le temps de délibération des juges, nous avons eu droit à un numéro donné par un humoriste autochtone, Steve Jeannotte. À la fin de sa prestation, toute la salle pleurait de rire.

C'était une belle soirée. Des veillées de ce type, j'en prendrais encore plus souvent.



le grand cerf-volant - gilles vigneault

1 commentaire:

nathaël molaison a dit…

Woahhh. Mon amie Marie-Édith (la fameuse auteure-compositeure-interprète des Îles) est tombée sur ce blogue, et depuis je ne peux pas m'empêcher de te lire. J'aime beaucoup ta façon d'écrire. Le monde est petit, la liane enflammée, c'est ma meilleure amie =) J'aurais bien aimé la voir !