samedi 31 janvier 2009

Plaisir malsain

Ce soir, j'avais besoin d'aller voir Mouton Bleu. Envie de la voir, envie de ne pas me retrouver seule avec mon désoeuvrement. Après une multitudes de potins divers et d'histoires rocambolesques, j'ai enfin pu pratiquer un de mes sports favoris : tapper sur les professeurs. Revenir sur mes impressions face à mes enseignants, la questionner au sujet des siens et donner mon avis. Parce que ses enseignants, il apparaît que je les ai tous déjà eu, moi aussi.
Ce soir, ce fût le nouvel enseignant d'Éducation Économique qui se mérita mes commentaires acides et mes rires moqueurs. Il est sûr que le jeunot remplace tout un professeur et qu'il n'est pas prêt de se mériter mon respect, mais ce n'est pas cela la cause de mon mépris à son endroit. Ce n'est même pas de par sa propension à rire aux blagues ennuyantes de mon ancienne enseignante de FPS.
J'ai plutôt rit... de son français.
Un des travaux donnés par ce jeune homme était « je suis millionnaire en 20XX ». Notre ancien enseignant, paix à son âme, avait dit 2030. Minimum quatre pages en taille 12, ou 14, je ne me souviens plus. J'en avais fait huit en taille 10, mais ce n'était pas le sujet de la discussion. Le dit jeune enseignant avait lui-même écrit un texte, qu'il avait récité à la classe. Et que Mouton Bleu avait dans son cartable. J'ai donc accepté de le lire, histoire de voir ce qu'il pouvait bien avoir dans le ventre.

Ma conclusion ? Ça paraît qu'il n'enseigne pas cette merveilleuse langue qu'est le français.
Je ne sais ce qui m'a le plus étonné. Peut-être la ponctuation boiteuse, ou les phrases affreusement construites. Quoique l'oubli de la règle du « à ou a » était tout de même fort, vu que c'est sans doute une des plus simples et une des premières apprises à l'école. Ou bien ces pauvres Patricia Cornwell et Kathy Reichs qui ont eu leurs patronymes écorchés par sa plume hésitante, Rome qui s'est faite élever au rang de pays et la « statut » de je ne sais quel mec. Dois-je mentionner l'oubli d'accorder certains adjectifs en genre et en nombre avec le sujet ? Une merveille littéraire, réellement.
J'ai diablement envie de noter toutes ses fautes au crayon rouge et de lui remettre sa copie en main propre, du haut de mon encore inachevé Français 102. Sinon, de la remettre à mon ancien enseignant de Français, toujours pour mesurer sa réaction.

Vraiment, il y a des loisirs que je ne devrais pas pratiquer.



follow me - pain

4 commentaires:

Audrey a dit…

Faire le double du nombre de pages demandé, et en taille plus petite, en plus, c'est vraiment faire exprès pour faire chier le correcteur, j'espère que tu en es consciente! :P

Je me questionne encore à savoir si c'est pire ça ou faire plein de fautes!! :P

Fille Imparfaite a dit…

J'appelle ça être inspirée.
Et aussi ne pas écouter les consignes du professeur. Ce n,est jamais fait exprès, c'est ce qui est le pire, dans cette histoire.

Mon ex-enseignant de Français avait une fois demandé à ce qu'on fasse une critique littéraire en taille 14, double interligne, 15 lignes pour le résumé et la critique.
Je lui ai remis un travail fait en taille 10, simple interligne, 30 lignes pour chaque chose demandée.
Une chance que le dit travail était excellent et que ce professeur m'aimait bien, sinon, je me faisais scalper vive.

Hispong Elbayne a dit…

Euh... c'est quoi le but d'en faire plus que ce qui est demandé dans le simple but de faire chier le prof?

Je ne comprends pas.

Au bout du compte, c'est un travail d'école, t'obtiens juste une ostie de note pour.

Si ça augmente ta note, fine. Sinon, c'est de la perte de temps et d'énergie. Si le prof te demande 5 pages, en caractère 12 et que tu as la conviction profonde que ton travail vaut la note que tu désires, ça sert à quoi de doubler, voire tripler la quantité de travail?

Ça doit être ma pensée fonctionnaire qui est trop incrustée dans ma vie, mouhahaha.

Fille Imparfaite a dit…

J'ai jamais fait plus que demandé pour faire chier le prof oO Ça n'a jamais été mon but ! L'enseignant demande un minimum de lignes, alors il est normal que j'aille plus loin que cela. Pour le gossage avec la taille du point, j'ai juste tendance à oublier les consignes, ou à ne pas les écouter.
Faut pas penser que j'aime faire enrager les professeurs avec des copies terribles. Juste que j'ai un surplus de motivation.