samedi 17 janvier 2009

Cold as ice

À ce point, ce n'est même plus du froid.
J'ai tellement les doigts engourdis que j'en ai de la difficulté à les plier et à écrire. Mon plancher est glacial et poser mes pieds dessus est l'équivalent d'un suicide, je me dois de porter des souliers en permanence ou de croiser mes jambes sur ma chaise. Le chandail à manches longues et à capuchon est devenu un accessoire essentiel à ma vie et je n'envisage même plus d'ouvrir la porte de ma chambre. Ce serait terrible, que de laisser sortir le peu de chaleur emmagasinée dans cette antre. Prendre une douche est l'équivalent d'un sauna, vu toute la fumée qui apparaît ; je me sens tel le brocoli cuit à la vapeur. Plus que jamais j'envie mes compatriotes en couple, qui ont elles la chance d'avoir un corps chaud supplémentaire. La température atteint parfois le 17°C, mais oscille toujours autant dans les environs du 15°C.
Je suis à la veille d'aller me réchauffer dans le congélateur.



minority - green day

Aucun commentaire: