jeudi 25 décembre 2008

Bikini sauvage

Tantôt, je préparais ma valise pour Cuba. Je fouillais donc dans mes petits hauts qui ne servent que l'été, mes mignonnes jupettes et autres tissus minces. Dans mes recherches, je suis évidemment tombée sur mes maillots de bain. Un de mes bikinis est à Gaspé, alors, j'emporte les deux autres. Un troisième a pourtant osé se mettre sous mon nez.
C'est Père Parfait qui me l'a acheté, il y a deux ans de cela, pour notre semaine en République Dominicaine. J'ai toujours catégoriquement refusé de le porter et cette résolution ne prendra pas fin de sitôt. Je l'ai même essayé, pour me rassurer face à cela. Pour voir à quel point il ne me va pas bien.

La culotte est trop grande, elle poche sur mes fesses. Les triangles du haut sont inutilement massifs et ne veulent jamais être à la bonne place, donnant l'impression que mes seins louchent. Il y a des lacets partout et ce n'est pas pratique, c'est même effrayant. Il est bleu électrique, avec un imprimé de léopard.
Il est ridicule. Impossible à mettre.
Mais tout de même conservé, parce qu'il me rappelle des souvenirs et me met un sourire chaque fois que je l'aperçois.



puits sans fond - les vulgaires machins

Aucun commentaire: