vendredi 21 novembre 2008

Monde parallèle

J'ai toujours dit que je vivais sur la mince frontière séparant deux mondes parallèles. Je ne compte plus les aventures incongrues qui m'arrivent, provoquant dans ma vie des situations dont je n'avais pas envisagé la possibilité. Sans doute suis-je du genre à penser que si on veut que quelque chose de particulier arrive, il faut le provoquer soi-même. La solution pour ne pas avoir une vie en deux dimensions. Mais il faut croire que je sous-estime les pouvoirs de la probabilité... ou des improbabilités.

Non, en effet, je n'avais pas pensé au fait qu'un pur inconnu pourrait éventuellement se pointer dans ma chambre à une heure aussi délicieuse que 2h59 du matin.



d-technolife - uverworld

Aucun commentaire: