mercredi 19 novembre 2008

La tête impossible

Gaspé s'est enroulée dans son manteau de flocons, cachant ses courbes et ses scintillement sous une couche de givre doux. On a envie de faire des anges, ou de jouer à l'ange et de ne rien toucher. Juste de contempler. L'enfant en moi se débat pour que j'aille dehors profiter de cette belle nuit, de ce moment de magie, et l'étudiante me tire vers mon lit, pour ne pas que j'oublie mon cours d'Anglais du jeudi matin.
J'ai encore envie de te prendre dans mes bras. J'ai envie d'aller frapper à ta porte pour voir ton sourire. J'ai envie de toi. J'aimerais que quelque chose change. Je ne sais pas.
L'hiver me rend hésitante, il montre la seule chose dont je suis sûre : je n'ai pas peur des autres, j'ai peur de moi.



hey jude - the beatles

1 commentaire:

La Brunette a dit…

Encore une fois, je souligne ton immense talent à jouer avec les mots. J'admire vraiment ta façon d'écrire et la richesse de ton vocabulaire.