vendredi 7 novembre 2008

Bien, ou mal se nourrir

J'ai décidé de mieux manger.

Oh, mais je mangeais déjà bien avant ! On s'entend que la demoiselle, elle ne supporte pas le fast-food, fait la grimace devant un verre de boisson gazeuse et a le coeur qui lève juste à la pensée d'un bol de croustilles. Je n'achète pas non plus de nourriture surgelée, parce que je trouve que le tout est répugnant. Ça goûte l'eau.
Pourtant, à mon arrivée au cégep, j'ai découvert la possibilité de manger ce que je voulais. Quand je le voulais. Et que si je ne voulais pas acheter de brocoli, ce légume que j'abhorre tant, je pouvais. De moins en moins de légumes ont commencé à s'incorporer dans mon alimentation, les fruits commençaient doucement, mais sûrement, à prendre le bord, le chocolat devenait de plus en plus un des 47 éléments essentiels... jusqu'à ce que je me réveille. Jusqu'à ce que je me rendes compte que toutes mes bonnes habitudes de la maison commençaient à fuir. Mais qu'étais-je devenue ? Oui, vous l'avez deviné : une vulgaire cégepienne qui se nourrissait de plus en plus mal. Gêne. Honte. Malheur. Désespoir. Suicide intérieur. Je m'étais abaissée à la facilité, oubliant le trouble que se donnait Mère Imparfaite pour nous concocter de bons et sains petits plats. Des pâtes très souvent, rarement des légumes, que ce désir de ne pas m'attarder aux alentours du poêle.
La revanche a déjà commencé. Une montagne de légumes croquants comme accompagnement à un repas, une caisse de clémentines en guise de collations rapides, du yaourt et des petits fruits pour dessert. Dehors, le lait trop gras, l'excès de sucre et la paresse, et bonjour la bonne alimentation ! Le mieux dans tout cela est que je me rends compte, encore et toujours, que je préfère nettement bien manger à la facilité... Et tant pis pour le temps de plus passé à cuisiner. Je m'en remettrai bien, j'apprendrai à correctement gérer mon temps.
La cuisine, c'est sacré.



sex bomb - tom jones

3 commentaires:

La Brunette a dit…

J'admire ta volonté, je hais trop cuisiner pour ça! Et puis, je trouve que les cuisines des résidences sont pas attirantes pour avoir le goût de s'y préparer quelque chose!
Un jour, je me dompterai... J'espère!

arrachecoeur a dit…

Bien manger ne signifie pas bien manger en tout temps. Un chocolat çà et là ne va pas pourir ta santé.

Faut juste pas abuser.

Comme avec tout.. Ça pourrait quasiment être la règle de la vie:

ABUSE PAS.

Fille Imparfaite a dit…

@arrachecoeur : Comme si je me privais de manger du chocolat.
Je suis une véritable bibitte à sucre :D