vendredi 5 septembre 2008

Où y'a d'la gêne...

Les gens pudiques, ça me stresse.

Allez comprendre. Avant, j'étais une jeune fille très pudique et honteuse de mon corps {sisi}. Ça a pris 16 ans avant que je me décide à porter bikinis, jupes et jolies robes, acceptant de montrer un peu de chair et de jouer de ce que Dieu m'avait si gentiment donné {hmmm, quel homme, Dieu}. Je dois aussi avouer que ce n'est que récemment que je suis devenue à l'aise avec ce corps -merci Energizer chéri.
Pourtant, il n'y a jamais rien qui m'a plus énervé que les gens pudiques.

Comme si je ne comprenais pas ce que j'étais moi-même. Maintenant, surtout. Tout comme je ne comprends pas les gens "dédaigneux", je ne comprends pas ceux qui se cachent. Surtout les gars -comme s'il n'y avait rien de plus naturel, pour un homme, que de se promener le ventre à l'air. Je peux comprendre que quelqu'un souffrant d'embonpoint soit gêné, vu que c'est souvent un complexe pour eux. Je le sais, non seulement par logique, mais aussi car j'ai eu plusieurs amis souffrant d'un problème de poids. Mais... quelqu'un de mince ? Quelqu'un de taillé au couteau ? Quelqu'un dont l'épaule doit être alléchante à la vue ? Quelqu'un qui ne devrait normalement pas avoir honte de son corps, un homme en plus ?

Vous n'imaginez pas tout le mal que j'ai eu pour simplement passer ce foutu ruban à mesurer autour de la taille du Matheux -tout le gymnase a dû nous entendre nous chamailler comme un vieux couple. Par-dessus le chandail, en plus, et pas question de regarder un peu sous le tissu pour savoir où était son damné nombril. Alors que Mr HTH levait gaillardemment son chandail en offrant un clin d'oeil à Déhancheman, assortis d'un "Gâte-toé l'grand".

Come on.

Je sais que j'en demande beaucoup. Je sais que je peux bien parler, mais que je ne suis pas mieux. J'aimerais simplement que les gens cessent de complexer avec leur corps et qu'ils se disent qu'il y a bien pire. Et que oui, des gens qui ne jugent pas sur l'apparence, ça existe. Pour se faire aimer, il faut s'aimer soi-même. Non ?



pump up the jam - the lost fingers

1 commentaire:

arrachecoeur a dit…

une self-esteem, ça se bâtit.

Mais il y a toujours ceux qui ne veulent rien savoir et qui préfère vivre dans le mal-être.

savent pas c'qui manquent.