mardi 9 septembre 2008

Le pouvoir de l'esprit

Chevreuil m'a confié que, depuis quelques jours, elle entraîne son esprit à un travail de titan : la matérialisation de son homme. À force de persuasion, elle est capable de sentir GPS à ses côtés, son bras autour d'elle. Comme s'il dormait réellement avec elle, comme s'il était là.

Alors, j'ai essayé l'exercice. Matérialiser mon Energizer.

Les yeux fermés, j'essaie d'esquisser les contours de son corps. Soudainement, je me demande combien est-ce que sa carrure d'épaule fait exactement. Bon, d'accord, je vais devoir improviser. Maintenant, il faut faire l'épaisseur. Mais combien fait-il de largeur ? Et les poils, hein, les poils ? C'est long, à synthétiser, toute cette fourrure. Sans parler de la chaleur. D'ailleurs, quand faut-il que je l'imagine ? Après l'orgasme, avec le dos froid et en sueur, ou bien endormi, donc trop chaud ? Sûrement entre les deux. Mais ça n'existe pas, entre les deux ! Il vaut donc mieux que ce soit moi qui l'entoure de mon bras. Mais le bras dans les airs, alors qu'il n'y a rien pour le supporter, ce n'est pas une position confortable. Bon. D'accord. Retour à la matérialisation. L'épaisseur. Les os, les organes vitaux, le muscle, la graisse... d'ailleurs, qu'est-ce qui est le plus long à devoir être fait ? Les sucres, les graisses ou les protéines ? Après vérification dans la Bible de Biologie, je ne sais toujours pas, mais je sais surtout que si je dois essayer de tout faire à partir de l'ADN, je ne vais pas dormir d'ici demain. Je veux sentir son souffle dans mon cou, sa peau contre la mienne, la chaleur rassurante de son corps. Je veux me blottir contre lui. Je ferme à nouveau mes yeux et me force à sentir sa main contre mon ventre. Une main parfois dure, parfois douce. Le chatouillement de ses cheveux sur mon épaule. La kératine, est-ce que c'est dur à faire ? Non, concentration.
J'ai fini par réussir. Pourtant, quelque chose manquait. Quelque chose d'essentiel.
Quand j'ai fini par le trouver, je dormais déjà.


Le battement de ton coeur à côté du mien.



i want you - savage garden

Aucun commentaire: