mercredi 24 septembre 2008

Le mur de la première session

J'ai échoué mon examen de Mathématiques et mon examen de Chimie.

Conclusion : je dois changer ma méthode.

Heureusement, je ne suis pas la seule. Et on m'avait prévenue, qu'il était possible/probable que je frappe un mur à mon arrivée au cégep. Je l'ai frappé, mais je ne suis pas du style à me laisser abattre. Je ne vais pas non plus contourner ce mur : je vais le défoncer pour passer. Ce sont des échecs qui peuvent se rattraper et que je vais rattraper. Parce qu'après tout, quand on veut, on peut. Je garde en tête qu'au moins, j'ai pris conscience que je devais changer mes méthodes dès ma première session -et non pas sur le tard. Je préfère nettement tomber et me relever au cégep qu'à l'université.

C'est juste démoralisant un brin.
Vive mon moral d'acier.



amaranth - nightwish

2 commentaires:

-O- a dit…

Quand j'ai lu ton entrée, ça m'a fait penser à ceci que j'ai lu aujourd'hui: "Kobasa (1979) operationalized the global trait of "hardiness," which is comprised of control (feeling that all events are a consequence of one's own actions), commitment (active attempts to infuse meaning into one's life), and challenge (where changes in life are defined as exciting and stimulating, rather than stressful experiences). Together, these characteristics comprise the global trait of hardiness, and hardy individuals have been shown to experience the fewest deleterious effects of stress (Funk & Houston, 1987; Kobasa, 1979)".

Bref, tu as la bonne attitude.

Cela dit, je suis intéressé à savoir en quoi consistait ta méthode, en quoi a-t-elle faillit et quels changements compte-tu y apporter afin qu'elle soit mieux adaptée à la réalité postsecondaire?

Je te remercie à l'avance.

Fille Imparfaite a dit…

@-o- : Je n'ai jamais vraiment eu besoin d'étudier, donc je n'étudiais que de façon sommaire. Je croyais comprendre ce que je faisais, mais apparemment que non. J'ai toujours eu besoin de plus étudier, pour ce qui a trait aux matières scientifiques, et je le vérifie véritablement là.

Maintenant, j'établis la liste de tous mes devoirs à faire et quand j'en fais un, je le biffe. Ça me montre que j'avance réellement, que je pellete pas des nuages. Je prends également plus de temps pour ma compréhension, des relectures... En gros, je cesse de me faire croire que je n'ai pas d'aide. Mine de rien, j'ai déjà l'impression que ça m'aide. Je peux mieux prévoir ce que je vais faire, en une journée.

C'ets ma méthode. Et je l'aime.