dimanche 17 août 2008

Dure vie

La tâche la plus ardue dans tout mon classement de trucs pour la résidence :

Quels livres emmène-je ?

J'ai décidément trop de livres. C'est un fait, une vérité, une évidence. Dans ces livres, une tonne de livres à lire. Des bouquins qui n'attendent que mon regard pour se dénuder entièrement. J'en ai aussi trop de lus et dont je ne veux pas me séparer, ne serait-ce que pour le plaisir de les relire à satiété. Il n'y a rien de mieux que de s'installer et de lire un livre dont on connaît déjà tous les rebondissements et les moindres répliques. On ne s'en lasse pas.

Donc, je ne sais pas.

Ce qui va arriver, c'est que je vais avoir tellement de livres que je ne vais plus savoir quoi faire avec eux, les entasser en haut de mes étagères et à côté de ma table de travail. C'est inévitable. Et Dimitri trônera, tel un roi, au milieu de milliers de briques ouvertes. Avec, évidemment, mon imprimante/scanner/toaster {tellement de fonctions sur cette bête}.

Génial.



hot stuff - donna summers

Aucun commentaire: