dimanche 25 mai 2008

C'est la fête...

Frère Parfait a aujourd'hui 14 ans.
Shit de shit.

Pas que cela me dérange.
En fait, oui.
Voyez un peu :

Avantages
- espoir d'un premier pas vers la maturité intellectuelle
- progression dans son enseignement secondaire et découverte des difficultés des nouvelles matières, ainsi que compassion envers moi, précédente victime de ces tortures
- possibilité d'enfin jouer au football

Désavantages
- bientôt l'âge illégal, mais normal, de boire de l'alcool {environ 15-16 ans pour ma famille}
- passera probablement son permis de scooter et kidnappera la bête
- se retrouvera sûrement un jour dans les mêmes festivités propices à la dé-beauch que moi
- ne cessera point de grandir
- n'atteindra jamais la maturité, ce rêve utopique que toute femme fait
- enflage démesuré de l'ego -déjà proéminent- suite à une participation active à l'équipe de football

Le nombre, et l'importance, des désavantages surpasse de loin les pauvres avantages laissés en plan. Et encore, je me suis retenue. Sinon, nous serions encore ici demain, les poulets. J'adore Frère Parfait, mais plus souvent qu'autrement, il génère en moi des envies de meurtre.

So...
Bonne Fête, frérot !



c'est un beau roman - michel fugain

Aucun commentaire: